Sélectionner une page

Thèse vétérinaire sur l’homogénéité de la race Russe (ENVA 25/09/2015)

     

Voilà, c’est fait, l’homogénéité génétique de la race Russe et de ses variétés est maintenant reconnue :

Cette affirmation s’appuie sur les résultats de la thèse vétérinaire de Laure FROGER soutenue avec succès à l’Ecole Nationale Vétérinaire d’Alfort (ENVA) le 25 septembre 2015.

Jusqu’à ce jour, la race Russe était reconnue unique, englobant ses quatre variétés dans le même standard et donc le même phénotype morphologique avec sa tète cunéiforme aux sept faces planes, son allure générale avec son corps élégant et musclé, allongé, sa bouche aux coins légèrement relevés lui donnant un air souriant et enfin ses yeux ovales de couleur émeraude. Son unicité était aussi recherchée et trouvée dans ses origines

Ces caractéristiques communes du point de vue standard faisaient reconnaître le Chat Russe comme étant une race unique, point de vue partagé par plusieurs fédérations internationales comme le LOOF et la TICA.  

 

La différence de longueur de poil entre Bleu Russe et Nebelung était connue génétiquement, consistant en la présence chez l’un, le Nebelung, de l’allèle « long-hair » qui est absent chez l’autre, le Bleu Russe.

Génétiquement, un test ADN, facilement réalisable depuis quelques années, objective la différence entre Bleu Russe et Nebelung . Cela est très utile car, l’allèle « long-hair » étant récessif , il doit être présent chez les DEUX parents pour donner un Nebelung à poil mi long. Les Nebelung à poil mi-long portent tous deux copies de l’allèle « long-hair » alors que les Bleu Russe à poil court portent 0 allèle « long-hair » (chat non porteur de poil long) ou 1 seul allèle « long-hair » (chat porteur de poil long).

Si l’allèle n’est présent que chez l’un des parents, les chats, que d’aucuns appellent variants , seront a poil-court mais porteur de cet allèle « long-hair ». Cet allèle long hair redeviendra visible, si ce chat est croisé avec un Bleu Russe lui aussi porteur de l’allèle « longhair ».

Cela est primordial pour les plans d’élevage de notre race.

Jusqu’à ce jour, donc, on savait différentier génétiquement un chat porteur du gène longhair d’un chat qui ne le possédait pas mais, a contrario, on n’avait aucun argument génétique sur l’homogénéité de la race Russe.

Et bien maintenant c’est fait : l’homogénéité génétique des chats de la race Russe a été mis en évidence dans une cohorte de chats Bleu Russe et Nebelung échantillonnés en France.  

C’est le sujet de la thèse vétérinaire de Laure FROGER, thèse soutenue sous la direction de Marie ABITBOL (maitre de conférence en génétique) à l’Ecole Nationale Vétérinaire d’Alfort (ENVA) le 25 septembre 2015.

Laure devant son jury

Laure devant son jury

 

Laure présentant le Nebelung

Laure présentant le Nebelung

 

Développement de la thèse

Développement de la thèse : là c’est du sérieux !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En voici, in extenso, la page de résumé :

————-

  ÉTUDE DE LA STRUCTURE GÉNÉTIQUE DE RACES DE CHATS EN FRANCE, EXEMPLE DU BLEU RUSSE ET DU NEBELUNG     NOM et Prénom : FROGER Laure   Le Nebelung partage une partie de ses ancêtres avec le Bleu Russe. Leurs évolutions propres ont conduit ces deux races félines à devenir très proches morphologiquement. De ce fait, la reconnaissance du Nebelung en tant que race n’est pas unanime : tandis que certains ne reconnaissent pas les chats de race Nebelung, d’autre les considèrent comme une variété du chat Russe ou comme une race indépendante des chats Russe. Afin de tester la proximité génétique du Bleu Russe et du Nebelung, nous avons recruté une cohorte de 216 chats de 20 races différentes dont 17 Bleu Russe et 9 Nebelung. L’étude de leurs génotypes pour des marqueurs génétiques (microsatellites) a mis en évidence l’appartenance des chats de race Bleu Russe et des chats de race Nebelung à un même groupe génétiquement homogène. Cette proximité génétique était assez forte pour ne pas s’estomper lors d’analyses plus fines. D’autre part le séquençage d’une portion du gène FGF5 de sept Nebelung descendants soit uniquement de fondateurs américains, soit de chats de race Bleu Russe, a montré que l’ensemble des chats testés étaient porteur d’une mutation de l’exon 3 du gène FGF5, connue pour être à l’origine d’un phénotype « poil long » chez le chat. Cependant cette mutation n’est pas propre à une race de chats en particulier. En conclusion, notre étude a montré une grande homogénéité génétique entre le Bleu Russe et le Nebelung ce qui nous amène à penser que les chats de race Bleu Russe et ceux de race Nebelung pourraient être considérés comme deux variétés d’une même race plutôt que comme deux races distinctes.   Mots clés : GÉNÉTIQUE / MARQUEUR GÉNÉTIQUE / GÉNOTYPE / SÉQUENÇAGE / ADN / POIL / POPULATION / DIVERSITÉ BIOLOGIQUE / RACE FÉLINE / CARNIVORE DOMESTIQUE / CHAT   Jury : Président : Pr. Directeur : Mme M. Abitbol Assesseur : M P. Bossé

————————

      Nous pensons que cette thèse, mise en route à notre initiative, permet de clore un débat identitaire sur l’homogénéité de notre race RUSSE . Ceci interpellera sans doute d’autres fédérations en passe de reconnaître l’unicité de notre race. Citons particulièrement le GCCF Anglais et le WCF.   Merci a Marie ABITBOL qui a encadré ce travail   Merci à Laure FROGER dont le travail , jugé excellent dans sa forme lui a permis d’obtenir la plus haute distinction, soit « très honorable »  à l’issue de sa soutenance.   Merci, enfin, à tous nos adhérents qui ont fait parvenir les prélèvements ADN de leurs chats à Laure FROGER, prélèvements nécessaires, bien sur, à la réalisation de son travail.    

Jean-Pierre Debus

 

Après la thèse … l’après thèse :