Sélectionner une page

Son Histoire

On a vraiment commençé à parler du BLEU RUSSE en France  en 1995 grâce à quelques personnes passionnées qui ont créé un club de race  pour faire connaître au grand public ce chat autrefois si méconnu et pourtant si attachant qu’est le BLEU RUSSE.

En particulier ,Marie AILLAUD et Jacky DUBUCQUOY ont introduit le Bleu Russe en France  et ont travaillé à l’amélioration de la race en mixant des chats d’origine géographique diverse nordique, anglaise et américaine. Marie AILLAUD a introduit le premier Bleu Russe en France … en 1978 !

Premier Spectacle du Bleu Russe en 1995

Depuis 2004, l’on ne parle plus seulement du Bleu Russe mais aussi de ses deux variétés à poil court Russe Blanc et Russe Noir  et de sa variété à poil mi-long le Nebelung.

Les standards qui existaient déjà pour chaque variété étaient de véritables  « copié-collé » avec mariages autorisés mais restaient juxtaposés.

Le LOOF lors de sa refonte totale des standards félins en 2007, les a alors réunis en une SEULE RACE, le RUSSE, englobant dans un même standard les quatre variétés avec mariages autorisés, s’alignant ainsi sur d’autres fédérations européennes (WCF, TICA entre autres)..

Ceci justifie, dans le Règlement Intérieur de notre Association les règles émises de contrôle de ces mariages autorisés pour toujours avoir droit de regard sur les ascendances et descendances de nos chers chats Russe.

Ce qui différentie les deux variétés Bleu Russe à poil court et Nebelung à poil mi-long, c’est simplement l’existence chez l’un le Nebelung du gène longhair qui n’existe pas chez l’autre le Bleu Russe.

Pour être « visible », le gène longhair doit être présent chez les deux parents. S’il n’existe que chez un des deux, le chat aura le phénotype poil court mais sera porteur du gène poil long de manière invisible.

Ceci est très important pour gérer nos programmes d’élevage :  il ne faut pas  voir apparaitre de manière imprévue dans nos portées des chats Nebelung, issus de deux chats à poil court porteurs de poil mi-long méconnu.

Heureusement, ce problème  est maintenant totalement résolu par l’existence d’un test ADN simple  et fiable qui objective si le chat est porteur ou non du gène long-hair .

C’est pour maintenir ce dialogue constructif, ce coté fédérateur, tous assis à la même table, que nous avons créé cette ASSOCIATION INTERNATIONALE DU CHAT RUSSE. Le deuxième mot majeur dans son appellation est le mot « Internationale »: il est, en effet, primordial que notre Club s’ouvre aux contacts internationaux, Européens et aussi outre Atlantique, pour avoir des relations établies de club de à club, pour faire reconnaitre les spécificités de chaque pays (et l’on verra que les Russe sont assez différents d’un pays à un autre) pour aider leur mixage , la connaissance , l’amélioration et la diversité de nos lignées.

Jean-Pierre DEBUS